Retour de glace

Publié le par Raphaëlle Hosteins

 

19h00… oups, non, il est déjà minuit !!!! Eh oui, ma famille n’est plus aux Antilles, mon petit monde est désormais de retour en Gironde. Basta la Gwada, hello Bordeaux !

Au-delà des rimes à 2 centimes (j’ai pleinement conscience de mes limites), je veux vous expliquer ce que je ne comprends pas, partager avec vous ce que je vis, ce que je ressens.

 

Entre tristesse et joie, regrets et espoirs : la schizophrénie du déraciné.

Ah comme je pleure le soleil alors que toutes les cellules de ma peau se recroquevillent de froid et d’effroi ! Mais mon cœur se réchauffe aux regards d’amour de nos proches.

Et les amis de Guadeloupe sont des manques et des plus : plus de sourires, de rires, plus de confidences, tellement plus d’amour qui nous accompagne et de belles promesses accrochées aux souvenirs.

La mer aux mille nuances de vert et de bleu se perd déjà dans les nuances de Grey… euh de gris du ciel, ce ciel capricieux qui saura nous surprendre quelle que soit la saison.

Les arbres d’ici sont tristes, dépouillés de leur bonne humeur quand les palmiers, manguiers, bananiers… de là-bas se pavanent toute l’année dans leurs costumes colorés. Pourtant des jonquilles téméraires ont déjà déployé leurs pétales et les mimosas kamikazes dévoilent leurs pompons. Du jaune pour narguer le soleil.

Perdue dans mon manteau, frissonnante, je laisse mon esprit me ramener à Port-Louis, les pieds dans l’eau ou à Bouillante, le fessier à la limite de la brûlure. Oui, j’ai aimé vivre en Guadeloupe.

Ma vie aujourd’hui est en métropole et elle promet d’être différente mais tellement belle ! Parce que la vie est ce que l’on en fait et parce que la mienne c’est avant tout ma famille, nous 5. Alors, aux Antilles ou non, ma famille c’est mon bonheur. Me voilà donc assurément une femme heureuse. Ouf ! J’ai eu chaud ;-)

Publié dans Réflexion (s)

Commenter cet article