Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire

Publié le par Raphaëlle Hosteins

Voilà une sortie que nous attendions depuis un moment. Chacune des personnes qui a « visité » cette île (il y a en fait 2 îles mais interdit de poser le pied ou d’accoster sur Terre de Haut) en est revenu plus que ravi : « on y voit des raies, des requins citrons, des barracudas et des tortues !! »

Bon, en vérité, nous n’avons pas vu de barracudas… mais pour le reste ! Allez, voici le récit d’une journée extraordinaire, une journée sans précédent, magnifique, incroyable ! La plus belle journée de ma vie (en dehors des naissances et du mariage, bien-sûr, quoique… )

Réveil-matin programmé sur 6 heures : horreur, il pleut ! A grosses gouttes qui plus est ! Je suis pourtant très confiante. Nous avons loué un semi-rigide de 8 places et quand nous arrivons, surprise ! Nous sommes surclassés (bateau de 12 places, pas mal) et le soleil est bien au rendez-vous. D’après le loueur, c’est une journée comme il n’y en a 10 dans l’année. Il doit lui-même se rendre à Petite-Terre avec des amis et propose que nous rentrions ensemble pour que nous ayons une chance de croiser des dauphins. Yes, on est partant !

Nous quittons donc la marina de Saint-François vers 9 heures je pense et naviguons autour de ¾ d’heure sur un océan atlantique des plus calmes (bon, ça bouge toujours un peu, ce n’est pas un lac mais ça passe tout seul). Vue sur la pointe des Châteaux et la Désirade, sympa. Nous débarquons sur Terre de Bas et David amarre le zodiac à une bouée et revient en pmt. Il y a pas mal de touristes mais la plage est assez grande et ça reste agréable. Il ne faut pas espérer une île déserte et on est ainsi pas déçu!

 

 

 

Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire

Après avoir placé nos affaires à l’ombre des arbres, nous partons faire un tour sur le sentier en direction du phare. Première petite déception de la journée, on ne peut pas y monter. Le point de vue doit y être terrible ! Tant pis. Nous continuons, observés de temps en temps par les nombreux iguanes antillais de l’île. La côte est par endroit très escarpée, attention même aux éboulements ! Mais c’est très beau.

 

 

 

 

Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire

En revenant vers la plage, alors que nous sommes encore un peu en hauteur, nous apercevons 2 tortues et un requin ! Je suis toute excitée. Depuis le temps que j’attendais ça ! Je commençais à croire que je n’en verrai pas !

Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire

Je repose l’appareil photo pour attraper l’étanche, les palmes, le masque, le tuba et hop ! A l’eau ! Mon homme, ma grande et moi faisons une balade sous-marine. Nous voyons de beaux poissons, des langoustes royales décapitées, des coraux… et c’est tout. Nouvelle déception.

 

 

 

 

Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire

Après un déjeuner sous les cocotiers, nous repartons en balade de l’autre côté. Nous ne pouvons pas aller bien loin à pied à cause de la végétation au bord de l’eau.

Au retour, je m’installe au bord de l’eau, au soleil, avec ma maman et ma dernière pendant que mon chéri et les grands nagent jusqu’au bateau. Ils voient en route des lambis « géants » et un poulpe. Pas de photos…

 

 

Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire

Puis j’enfile à nouveau mon matériel pour une nouvelle cession en pmt avec la petite cette fois et le fiston et toujours l’homme qui ne raterait pas ça ! Et c’est là que tout commence. D’abord tout un tas de lambis que l’on peut même voir avancer. Ils laissent derrière eux une trainée dans le sable. Puis une petite raie et son poisson fidèle. On guette avec l’espoir de rencontrer un requin ou une tortue mais toujours pas. En revanche, nous découvrons une belle et grande raie de, à vue de nez, 1 petit mètre d’envergure. Magique ! Elle nous regarde agacée avec un air de nous dire « vous me faites ch… » et elle s’éloigne un peu, très tranquillement.

 

 

Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire

En ressortant de l’eau, nous croisons Jean-Luc (le loueur) qui nous dit qu’il y a aussi une raie léopard dans le coin, plus timide, et nous indique où aller pour voir, à coup sûr, des tortues. Nous remballons donc tout pour remonter sur le bateau (il est déjà 15 heures !) et pendant que David palme, un requin nous fait l’honneur de passer. Je saute à l’eau, appareil au point et je le suis. Il est timide et fuis mais je finis par lui tirer le portrait. Mieux que rien…

 

 

Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire

Nous montons ensuite à bord et rattachons le zodiac à la bouée. David et moi retournons à l’eau vers Terre de Haut et, enfin ! nous tombons face à une tortue verte. Elle ne semble aucunement effrayée mais n’a pas très envie de faire connaissance. Elle nous évite donc ce qui explique que nous ayons surtout des photos de dos… Une deuxième et une troisième, quelques rires excités, des étoiles dans les yeux et nous retournons vers l'embarcation quand nos yeux tombent sur la superbe raie léopard. Tel un papillon majestueux et élégant, il déploie ses ailes à pois pour nous offrir un spectacle émouvant. Puis nous remontons à bord. Il est l’heure de partir, nous suivons Jean-Luc.

 

 

Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire

Sur le retour, alors que nous n’osons espérer voir les dauphins, nous entendons soudain des exclamations. Ils sont là ! Ils sortent de l’eau et replongent aussitôt comme pour nous inviter à les retrouver. Je saute à l’eau, appareil en main et je me retrouve en plein océan, dans un bleu profond. Je n’y crois pas ! Ils sont 4 et jouent juste devant nous. Ils nagent parfois vers nous puis repartent. On entend leurs cliquetis et leurs sifflements. La magie dure quelques minutes et mon excitation est à son comble. Etrangement, pas une once de peur ni pour les enfants. Les gestes des dauphins sont tellement fluides, sans agressivité que nous ne ressentons que respect et joie. C’est un tel bonheur d’avoir eu la chance de partager un moment avec ces animaux totalement libres, sauvages ! Je pourrais écrire des lignes et des pages mais les mots ne suffisent pas à exprimer les émotions, le bonheur que nous avons ressentis. J’espère que les photos et la vidéo rendront un peu de cette magie…

 

 

Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire
Petite-Terre ou le récit d'une journée extraordinaire

C'était donc le récit de l'une des plus belles journées de ma vie, une journée de rencontres merveilleuses. Certes, il faut casser la tirelire pour se rendre à Petite-Terre mais si vous êtes comme moi, que vous rêvez de rencontrer une tortue ou une raie... n'hésitez pas! C'est peut-être une occasion unique dans une vie et il ne faut pas passer à côté. A chacun de faire de sa vie un rêve...

Commenter cet article

Guillaume Marandon 08/02/2016 03:20

la chance d'être tombée sur cette raie léopard !!! je n'en ai pas vue de toute les fois ou j'y suis allé